Le monde bancaire et financier a depuis longtemps oublié l’ampleur des aides mobilisées par les Etats pour le sauver pendant la crise financière. La commission européenne vient opportunément le lui rappeler. Selon un rapport publié ce vendredi 21 décembre, le volume des aides publiques en faveur du secteur financier entre octobre 2008 et le 31 décembre 2011 s’est élevé à 1 616  milliards d'euros, soit 13 % du PIB de l’UE. A titre de comparaison, l’enveloppe budgétaire européenne censée soutenir la croissance dans l’Union ne dépasse pas les 110 milliards d’euros