Officiers mutinés: Caracas pointe du doigt un parti d'opposition

Par
Le gouvernement vénézuélien a déclaré mardi que le groupe d'officiers qui avait dérobé des armes dans le cadre d'une mutinerie avortée lundi en avait remis une partie à une formation d'opposition, Volonté populaire, qui a démenti.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

CARACAS (Reuters) - Le gouvernement vénézuélien a déclaré mardi que le groupe d'officiers qui avait dérobé des armes dans le cadre d'une mutinerie avortée lundi en avait remis une partie à une formation d'opposition, Volonté populaire, qui a démenti.