Au Nicaragua, 11 morts lors des manifestations contre la réforme des retraites

Par

Le gouvernement de Daniel Ortega veut baisser les pensions. Les Nicaraguayens se révoltent et sont réprimés dans le sang.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Augmentation des cotisations et baisse des pensions de 5 % : le peuple nicaraguayen se révolte. Des manifestations ont eu lieu en fin de semaine dernière, qualifiées « d’émeutes » par le régime, qui parle aussi de « terreur » et de complot de l’opposition, et n’a pas hésité à réprimer dans le sang la colère. À l’arrivée, onze morts, selon l’AFP, et des dizaines de blessés, dont au moins neuf journalistes.