En Espagne, la «grève des loyers» met le gouvernement Sánchez sous pression

Par

Des syndicats de locataires espagnols ont appelé, dès le 1er avril, à une « grève des loyers » en soutien aux personnes les plus touchées par les conséquences économiques du Covid-19. L’initiative a obligé le gouvernement à une série d’annonces.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’initiative est inédite en Espagne depuis près d’un siècle. Plus de 200 collectifs de solidarité, emmenés par des syndicats de locataires, appellent, depuis le 1er avril, à une « grève des loyers » (huelga de alquiler), dans l’espoir d’atténuer l’impact social de la pandémie du coronavirus.