Le talc, source de revenus des djihadistes afghans, selon une ONG

Par
L'extraction illégale du talc rapporte des centaines de milliers d'euros par an à la branche afghane de l'Etat islamique, dont la production est en grande partie écoulée aux Etats-Unis et en Europe, selon un rapport de l'organisation non-gouvernementale Global Witness publié mardi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

KABOUL (Reuters) - L'extraction illégale du talc rapporte des centaines de milliers d'euros par an à la branche afghane de l'Etat islamique, dont la production est en grande partie écoulée aux Etats-Unis et en Europe, selon un rapport de l'organisation non-gouvernementale Global Witness publié mardi.