Pékin annonce une loi pour combattre la «subversion» à Hong Kong

Par

Ce projet dévoilé lors de la session parlementaire chinoise intervient en pleine crise politique à Hong Kong. Les démocrates dénoncent une nouvelle attaque contre les libertés et le statut spécial dont bénéficie l’ex-colonie britannique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pékin a frappé fort. À la surprise de nombre d’observateurs, la session parlementaire, reportée de deux mois en raison de la pandémie, a placé la crise politique à Hong Kong au menu de ses travaux. Décision a été prise d’apporter une réponse sécuritaire et le tour de vis est assumé malgré les critiques prévisibles dans le camp démocrate de l’ancienne colonie britannique. Réunis dans la capitale chinoise depuis ce vendredi et jusqu’à jeudi prochain, les délégués de l’Assemblée nationale populaire (ANP) vont adopter un projet de loi sur la sécurité nationale dans l’ancienne colonie britannique. La nouvelle a fuité tout d’abord dans la presse de Hong Kong, notamment dans le South China Morning Post, avant d’être confirmée officiellement jeudi soir.