Uranium : le contrat particulièrement déséquilibré entre le Niger et Areva

Par

Alors que le Niger et Areva ont jusqu’au 31 décembre 2013 pour renégocier les contrats qui portent sur l'exportation d’uranium, l’organisation internationale Oxfam dénonce, dans un rapport de 14 pages, le caractère particulièrement déséquilibré du partenariat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un rapport intitulé « Niger : A qui profite l’uranium ? », publié vendredi 22 novembre, l’organisation internationale Oxfam dénonce les contrats particulièrement déséquilibrés entre le Niger et la société Areva, détenue à plus de 80 % par l’Etat français.