Les ministres au Zimbabwe vont devoir divulguer leur patrimoine

Par
Le nouveau président du Zimbabwe, soucieux de tenir sa promesse de combattre la corruption et promouvoir la transparence, a ordonné à ses ministres et aux autres hauts responsables publics de déclarer leur patrimoine d'ici la fin février.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

HARARE (Reuters) - Le nouveau président du Zimbabwe, soucieux de tenir sa promesse de combattre la corruption et promouvoir la transparence, a ordonné à ses ministres et aux autres hauts responsables publics de déclarer leur patrimoine d'ici la fin février.