Guerres secrètes au Kremlin

Tyran inquiet, redouté de ses propres espions, Vladimir Poutine vit dans la crainte de la trahison depuis le début de la guerre en Ukraine. Une peur savamment alimentée par les services de renseignement américains. Récit.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Lundi 21 février

L’homme au complet gris et à la cravate bleue a les traits tirés, le nez droit et les lèvres minces. Sa tête dodeline en rythme avec les mots qui sortent de sa bouche, pour mieux leur donner l’illusion de la conviction. La réalité est tout autre. Debout derrière son pupitre, Sergueï Narychkine bégaie. Et tandis qu’il bégaie, Vladimir Poutine, face à lui, réajuste sa cravate ; ses doigts tapotent son bureau. Le dictateur s’impatiente.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal