Corruption au Brésil: soupçons sur une rencontre entre Sarkozy et Lula

Par

Un ancien ministre brésilien des finances, Antonio Palocci, assure que des paiements occultes ont été évoqués lors d’une réunion entre Nicolas Sarkozy et Luiz Inácio Lula da Silva, au Brésil, durant la nuit du 6 au 7 septembre 2009. L’enquête sur la vente des sous-marins français Scorpène et la construction de la base navale d’Itaguaí a révélé l’existence de commissions payées par le partenaire brésilien de Naval Group, à hauteur de 70 millions d’euros.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 26 juin dernier, Nicolas Sarkozy a fait son entrée dans une affaire judiciaire brésilienne. Discrètement. À travers une phrase sibylline prononcée par l’ancien ministre des finances et ancien bras droit de Lula da Silva, Antonio Palocci, lors d’une audition devant les juges brésiliens. Mais cette phrase est une petite bombe.