La Fifa a étouffé l’enquête sur le dopage russe en vue du Mondial

Par et l'eic

La procureure interne de la Fifa a empêché Richard McLaren, l’homme qui a documenté le dopage d’État en Russie, d’enquêter sur le football russe avant la Coupe du monde. Gianni Infantino avait pourtant reçu en décembre 2017 une liste confidentielle de onze joueurs suspectés de dopage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Que la Coupe du monde en Russie était belle ! Elle a fait oublier, le temps d’un été, la répression de l’opposition par l’autocrate Vladimir Poutine, ses guerres en Syrie et en Ukraine, ses ingérences électorales présumées aux États-Unis. Et bien sûr l’immense scandale du dopage d’État russe, qui a valu au pays et à des dizaines de ses athlètes d’être privés de compétitions internationales depuis deux ans.