Abdoulaye Wade, de l’espoir déçu au passage en force

Par

Après une vague d’espoir immense lors de son accession au pouvoir, le « Vieux » se représente alors qu’il n’est plus le bienvenu. L’apôtre du « Sopi » (le “changement”) s’apprête à un passage en force dangereux, lors d’un scrutin présidentiel qui s’annonce peu transparent et tendu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Etat de grâce », « immense espoir », « le roi du monde ». C’était le bon vieux temps.