Syrie: Pas de regret pour Ghalia, avec Daech jusqu'au bout

Par
Ghalia Ali le dit tranquillement : elle ne regrette rien. Ni d'avoir pris le voile intégral, ni d'avoir abandonné sa vie d'étudiante en Tunisie pour rejoindre l'Etat islamique en 2014.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PRÈS DE BAGHOUZ, Syrie (Reuters) - Ghalia Ali le dit tranquillement : elle ne regrette rien. Ni d'avoir pris le voile intégral, ni d'avoir abandonné sa vie d'étudiante en Tunisie pour rejoindre l'Etat islamique en 2014.