Israël: Netanyahou utilise la peur du coronavirus pour tenter de garder le pouvoir

Par

Le premier ministre israélien a profité de l’urgence sanitaire pour obtenir l’ajournement de son procès, imposer un contrôle policier de ses concitoyens et paralyser les initiatives de son rival Benny Gantz pour constituer un gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En matière de cynisme, Benjamin Netanyahou ne craint personne. Confronté à une situation politique critique, il n’hésite pas depuis quelques semaines à exploiter sans vergogne la lutte contre la pandémie de coronavirus qui frappe également Israël pour tenter de conserver le pouvoir. Et d’échapper à la justice de son pays. Le tout alors qu’il se trouve à la tête d’un gouvernement dont la légitimité démocratique est au moins discutable.