La NSA, une agence saoule de sa puissance

Par

Créée en 1952, l'agence est le plus gros service de renseignement américain. Chargée de la lutte antiterroriste, son bilan est pourtant médiocre et sa mission semble être aujourd’hui de procurer essentiellement un avantage économique et diplomatique aux États-Unis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Longtemps, la NSA (National Security Agency) fut connue dans le milieu du renseignement américain comme la « No Such Agency » (« une telle agence n’existe pas »). Cette blague n’en était pas vraiment une, tellement cette branche de l’espionnage américain est demeurée un secret bien gardé pendant plusieurs décennies. En 1975, lors des auditions du Sénat américain devant la commission Church, la plupart des parlementaires ont soudain réalisé que la NSA était l’agence de renseignement la mieux dotée en crédits et en personnel, bien loin devant la célèbre CIA (Central Intelligence Agency), objet de toutes les attentions.