A Bruxelles, Macron ajuste ses promesses contre le dumping commercial

Par

Pour son premier sommet européen, Emmanuel Macron a tenté de donner corps à cette « Europe qui protège » qui fut l’un des axes de sa campagne. Avec le soutien d’Angela Merkel et de Jean-Claude Juncker, il a plaidé pour un arsenal de mesures anti-dumping encore très loin de faire consensus au sein des 27.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bruxelles (Belgique), de notre envoyé spécial.-  Pour sa première participation à un sommet européen, Emmanuel Macron s’est offert le plaisir d’une conférence de presse conjointe avec Angela Merkel, la chancelière allemande, en clôture du Conseil. La mise en scène était à peu près parfaite pour signaler, à ceux qui n’avaient pas encore compris le message, que le couple franco-allemand est de retour sur la scène européenne : « C’est plus qu’un symbole, c’est une véritable éthique de travail », a lancé le chef d’État français devant une bonne centaine de journalistes, vendredi après-midi.