Éthiopie : le double jeu de la France

Par

Officiellement, la France est préoccupée par la situation au Tigré, région du nord de l’Éthiopie, où l’armée et ses alliés, tout comme leurs adversaires, sont accusés de crimes de guerre. Officieusement, cela ne l’empêche pas de continuer de développer ses liens diplomatiques et militaires avec Addis-Abeba.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quel meilleur moment qu’un jour de bombardement de civils pour formaliser un accord de coopération militaire ? Même involontaire, le timing est pour le moins malheureux pour la diplomatie française.