Les spéculations sur une remise d’Assange aux autorités britanniques s’intensifient

Par

L’ambassade d’Équateur s’apprête à livrer Julian Assange aux autorités britanniques, si l'on en croit son entourage. Un procès du fondateur de WikiLeaks aux États-Unis, où il pourrait être extradé, créerait un dangereux précédent en matière de liberté de la presse, s'inquiètent plusieurs activistes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Que va-t-il se passer si Assange est viré de l’ambassade et n’est pas arrêté immédiatement ? » Le journaliste de BuzzFeed a à peine le temps de se poser la question que ses followers multiplient déjà les hypothèses : « De combien de temps a-t-il besoin pour aller jusqu’à l’ambassade de Russie ? », « Il est sous surveillance 24h sur 24h, c’est parfaitement impossible ».