Football et décolonialisme. En Afrique du Sud, mettre hors jeu la ségrégation raciale

Après avoir développé ses propres championnats entre Noirs, le football s’est imposé en Afrique du Sud comme un vecteur d’auto-organisation militante pendant l’apartheid, et après comme un outil de lutte antiraciste, puis féministe.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

En août 1959, le magazine culturel noir sud-africain Drum s’interroge dans ses colonnes : « Le football est devenu LE sport national des Sud-Africains non blancs. Pourquoi alors ne pas créer nous-mêmes notre propre ligue de football professionnel interracial ? » Trois mois plus tôt, la Confédération africaine de football suspendait l’affiliation de la Football Association of South Africa – fédération de football sud-africaine réservée aux Blancs – pour avoir présenté une sélection exclusivement blanche à la Coupe d’Afrique des nations de 1959.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal