M. Strauss-Kahn, que s’est-il passé dans la suite 2806 ?

Par
Dans l'affaire DSK, c'est en parlant que la victime supposée s'est privée du pouvoir d'accuser en dépit d'indices très gênants. Et c'est en refusant de livrer sa version des faits que Dominique Strauss-Kahn s'est protégé. Qu'il y ait eu ou non viol dans la suite 2806 du Sofitel, la procédure s'est avérée inégalitaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« C'est dans notre culture, dès la Bible et l'histoire de Joseph en Egypte, la parole de la femme qui accuse l'homme de viol est d'abord une parole qu'on met en doute. » Virginie Despentes écrit ces lignes en 2006 pour son manifeste féministe punk King Kong Théorie. Mais elles sonnent incroyablement au diapason de l'affaire Strauss-Kahn de 2011, à l'heure où le juge Michael J. Obus décide d'abandonner toutes les charges pesant contre l'ancien directeur général du FMI (voir ici).