Valérie Cabanes: «Bolsonaro pourrait un jour se retrouver devant la justice pour écocide»

Par

Le nombre d’incendies dans la forêt amazonienne n’a cessé d’augmenter depuis l’arrivée au pouvoir début 2019 du climato-sceptique Jair Bolsonaro au Brésil. Dans un entretien à Mediapart, la juriste en droit international Valérie Cabanes estime que le chef d'Etat brésilien se rend coupable d’écocide et explique qu'elle travaille, avec des ONG, au dépôt d'une plainte contre lui.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Auteure de l’essai Un nouveau droit pour la Terre. Pour en finir avec l’écocide, paru aux éditions du Seuil en 2016, et porte-parole de l’ONG End Ecocide on Earthqui plaide pour l’inscription dans le droit pénal international du concept encore peu connu de crime d’écocide, Valérie Cabanes imagine les poursuites que Jair Bolsonaro, le président brésilien au pouvoir depuis janvier 2019, pourrait encourir si le crime d’écocide était reconnu.