Les musulmans conservateurs proclament leur victoire au Maroc

Par
Le Parti de la justice et du développement annonce avoir remporté au moins 100 sièges lors des élections législatives anticipées de vendredi. Un scrutin marqué par 55% d'abstention et avec peu d'enjeu, le roi gardant la plupart de ses prérogatives.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mise à jour : le Parti de la justice et du développement a annoncé samedi, au lendemain des élections législatives anticipées au Maroc, être en mesure de remporter plus de 100 sièges sur les 395 que compte l'assemblée. Le roi devrait donc être obligé de choisir un premier ministre dans les rangs de ce parti musulman conservateur (voir notre boîte noire sur cette définition).