Soudan : sous la botte des militaires, une résistance sociale et démocratique

La mobilisation populaire contre le coup d’État militaire du 25 octobre se poursuit avec les mêmes exigences : un pouvoir purement civil et la fin du partenariat avec les généraux. Malgré la répression, les tenants de la démocratie s’organisent. Une nouvelle marche nationale est prévue le 25 décembre.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Khartoum (Soudan).– La mécanique est parfaitement huilée. La veille de la marche, les consignes circulent sur les réseaux sociaux : le lieu de rendez-vous, le circuit, les mots d’ordre, toujours les mêmes. Rester non violent, ne pas quitter le cortège.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal