Venezuela: Michelle Bachelet réclame une enquête sur les violences

Par
Michelle Bachelet, haut commissaire de l'Onu aux droits de l'homme, a réclamé vendredi l'ouverture d'une enquête indépendante sur le recours à la force contre les partisans de l'opposition vénézuélienne, citant des informations selon lesquelles 20 personnes auraient été tuées et plus de 350 autres arrêtées cette semaine.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

GENEVE (Reuters) - Michelle Bachelet, haut commissaire de l'Onu aux droits de l'homme, a réclamé vendredi l'ouverture d'une enquête indépendante sur le recours à la force contre les partisans de l'opposition vénézuélienne, citant des informations selon lesquelles 20 personnes auraient été tuées et plus de 350 autres arrêtées cette semaine.

"Je suis extrêmement préoccupée par le fait que la situation au Venezuela pourrait rapidement dégénérer et avoir des conséquences catastrophiques", dit l'ancienne présidente chilienne, dans un communiqué.

Elle réclame en outre l'ouverture de discussions pour désamorcer les tensions, qui se sont aggravées lorsque Juan Guaido, président du parlement, s'est proclamé mercredi président par intérim.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale