Afflux de réfugiés érythréens en Ethiopie

Par Christelle Gérand

La conjonction de la sécheresse et de la poigne de fer du régime pousse des milliers d'Érythréens à chercher refuge au-delà de leurs frontières. Beaucoup s'enfuient vers l'Éthiopie, le pays africain qui accueille le plus de réfugiés. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Région de Shire (Éthiopie), de notre envoyée spéciale.-  Il a 37 ans mais en paraît au moins quinze de plus. Pas plus que ses compagnons d’infortune il ne dira son nom, ni le village d’où il vient. Dès qu'il s'apercevra de son exil, le gouvernement érythréen s'en prendra à ses proches, « coupables par association ». Malgré cette menace, tout comme en font autant 130 Érythréens par jour, il a illégalement franchi la veille la frontière avec l’Éthiopie. La fatigue de six nuits de marche avec sa fille de deux ans se lit sur son visage, prématurément creusé par la dureté de la vie.