Papa Wemba, roi de la rumba

Par

Le musicien Papa Wemba ne montera plus sur scène. La star de la rumba congolaise est décédée après s'être évanoui sur la scène d'un festival de musique à Abidjan. À 66 ans, il laisse derrière lui une œuvre dense, forte d'une cinquantaine d'albums.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba est un musicien charnière pour le continent africain. Initié au chant et à la musique par une mère pleureuse professionnelle, il chante d'abord dans une chorale paroissiale avant de faire le tour des groupes de rumba de Kinshasa dans les années 1960. Dans les années 1950, la rumba congolaise dominait le continent et si elle est toujours aussi présente sur la scène africaine, c'est notamment grâce à Papa Wemba qui, avec le groupe Zaïko Langa Langa – qu'il intègre en 1969 –, a dépoussiéré une rumba un peu languissante, notamment en l'électrisant.