Erdogan se maintient à la tête de la Turquie, et renforce ses pouvoirs

Par

Réélu dimanche dès le premier tour à la présidence de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan va pouvoir endosser l’habit de monarque constitutionnel qui l’attendait depuis le référendum d’avril 2017. Son parti n’a cependant pas obtenu la majorité absolue à l’Assemblée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Istanbul (Turquie), de notre correspondant.-  Ils se sont battus jusqu’au bout. Dans les bureaux de vote, devant les représentations locales du Conseil supérieur de l’élection (YSK), des centaines de milliers de citoyens turcs ont monté la garde dimanche jusque tard dans la nuit pour que le double scrutin présidentiel et législatif ne leur soit pas confisqué par les fraudes.