Hong Kong est emporté par un raz-de-marée démocrate

Par

Les résultats des élections de district au suffrage universel dimanche dans l’ancienne colonie britannique constituent un revers de taille pour la cheffe de l’exécutif Carrie Lam et Pékin après plus de cinq mois de manifestations. Les candidats pro-démocrates ont obtenu la majorité des sièges et 60 % des suffrages dans un scrutin à la participation historique (plus de 70 % des quatre millions d’électeurs).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Hong Kong (Chine), envoyé spécial.– Après avoir défilé dans la rue depuis plus de cinq mois, les Hongkongais qui réclament une véritable démocratie ont utilisé logiquement dimanche 24 novembre 2019 le suffrage universel pour exprimer leur mécontentement et leur défiance envers la cheffe de l’exécutif Carrie Lam : les élections de conseillers de districts – un scrutin considéré jusqu’à présent sans grand enjeu – ont vu une écrasante victoire du « jaune » sur le « rouge », c’est-à-dire des candidats soutenant la mobilisation qui affecte la région administrative spéciale depuis juin sur ceux affichant leur soutien à la cheffe de l’exécutif.