Le Danemark à la pointe de la répression contre les migrants

Par

C'est un texte qui fait froid dans le dos : le parlement danois a voté mardi 26 janvier 2016 une loi visant à confisquer, au-delà d'un certain seuil, les biens des migrants arrivant dans le pays. Un instrument parmi d'autres qui confirme le virage répressif de Copenhague entamé cet été.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le projet de loi était annoncé depuis décembre, il a finalement été adopté par le parlement danois mardi 26 janvier 2016. C'est un texte inédit et qui fait écho à de bien sombres pages de notre histoire : il donne le droit aux pouvoirs publics de saisir les avoirs des demandeurs d'asile (arrivant au Danemark ou résidant déjà dans le pays) au-delà de 10 000 couronnes danoises, soit 1 340 euros. Certes, le seuil a été relevé par rapport à la version initiale, qui l'avait fixé à 3 000 couronnes… Et les objets à forte valeur sentimentale, comme les alliances, sont exclus de la mesure… Il n'empêche, le texte ne peut que susciter l'indignation.