Squarcini, au service du Kazakhstan contre l'opposant Abliazov

Par

Depuis quelques mois, une sorte de KazakhLeaks a lieu autour de l'affaire Abliazov, opposant milliardaire au pouvoir de Noursoultan Nazarbaïev. Un site publie les mails piratés de hauts dirigeants du Kazakhstan. On y découvre la façon dont le pays a fait appel à des personnalités de premier plan. Parmi elles, Bernard Squarcini, l’ancien patron de la Direction centrale du renseignement intérieur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Cour de cassation doit se prononcer le 4 mars prochain sur la tentaculaire affaire Mukhtar Abliazov, du nom de ce milliardaire, ennemi juré du président dictateur kazakh Noursoultan Nazarbaïev. Arrêté le 31 juillet 2013 dans le sud de la France, il est aujourd’hui réclamé par la Russie et l’Ukraine qui l’accusent d’avoir détourné six milliards de dollars alors qu’il dirigeait, de 2005 à 2009, la BTA bank, le géant bancaire kazakh aujourd’hui nationalisé.