Russie et Chine disent avoir expulsé de nombreux immigrés nord-coréens

Par
Moscou a expulsé près des deux-tiers des 30.000 Nord-Coréens qui travaillaient en Russie l'année dernière et Pékin a renvoyé chez eux la moitié des travailleurs nord-coréens qui avaient émigré en Chine, sans préciser leur nombre, ont-ils dit dans des rapports transmis au Conseil de sécurité de l'Onu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

NATIONS UNIES (Reuters) - Moscou a expulsé près des deux-tiers des 30.000 Nord-Coréens qui travaillaient en Russie l'année dernière et Pékin a renvoyé chez eux la moitié des travailleurs nord-coréens qui avaient émigré en Chine, sans préciser leur nombre, ont-ils dit dans des rapports transmis au Conseil de sécurité de l'Onu.