Quelles peuvent être les armes de la BCE pour défendre l’euro ?

Par

Le président de la BCE Mario Draghi vole au secours de l’euro, en déclarant être prêt à tout pour le défendre. Mais ses moyens ne sont pas si nombreux, d’autant que les outils de politique monétaire répondent de moins en moins bien à cette situation d’urgence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et Mario Draghi arriva. Profitant d’une réunion de banquiers centraux à Londres ce jeudi, le président de la Banque centrale européenne (BCE) a décidé de frapper fort. « Dans le respect de notre mandat, la BCE est prête à faire tout ce qui est nécessaire pour préserver l’euro. Et croyez-moi, ce sera suffisant. Il y a des défis à très court terme, c’est moins que l’on puisse dire », a-t-il assuré, avant d’ajouter que « l’euro était irréversible et nous le rendrons irréversible. »