Election américaine: la Chine, ennemie de Trump et adversaire de Biden

Par

Pendant son mandat, le président américain s’est engagé dans une nouvelle guerre froide avec Pékin. Durant la campagne, son rival démocrate a montré sa volonté de poursuivre une politique de confrontation. Pas en cavalier seul, mais en bâtissant un front uni de ses alliés.  

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En 2016, Donald Trump avait gagné la présidence américaine à l’issue d’une campagne où il avait accusé la Chine d’avoir « violé » les États-Unis. Il avait aussi jugé Pékin responsable du « plus grand vol de l’histoire du monde » en ayant profité de la mondialisation portée par le capitalisme financier à partir des années 1980.