Au Venezuela, l’inattendu Juan Guaidó fait trembler Nicolás Maduro

Par

Inconnu il y a quelques semaines, Juan Guaidó dispute aujourd'hui la présidence à Nicolás Maduro et, devenu populaire, parvient à soutenir le bras de fer. S'il profite de son profil atypique, ses idées et sa stratégie politique demeurent, elles, dans la logique de son parti et de son mentor : Leopoldo López.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le contraste est saisissant. Au même moment, ce 25 janvier, deux présidents du même pays s'adressent à la nation. L'un est retransmis à la télévision, l'autre traverse les réseaux sociaux via Internet et son cheminement incertain. L'un est assis derrière un bureau du palais présidentiel de Miraflores, drapeau vénézuélien et portrait de Simón Bolívar en évidence. L'autre est debout, proche de la foule réunie sur la place qui porte le nom du « libérateur », dans le quartier aisé de Chacao. Résultat : le président en exercice Nicolás Maduro a de nouveau perdu la bataille de l'image contre Juan Guaidó, qui s'est proclamé président de transition lors des importantes mobilisations du 23 janvier.