Stéphane Hessel, mentor des indignations

Par

Sorti au mois d'octobre 2010, Indignez-vous a été l'une des sources d'inspiration – ou l'une des grilles de lecture possible – de la plupart des grands mouvements de l'année qui a suivi : les printemps arabes, les Indignés, en Espagne et ailleurs, ou encore Occupy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Durant toute l’année 2011, les crises, financière, sociale et démocratique, ont fait souffler un vent d’indignation sans précédent sur le monde. Un mouvement consacré par le Time qui, au mois de décembre, avait désigné comme personnalité de l'année la figure du manifestant. Tant les Américains dénonçant la folie des marchés financiers à Wall Street, les manifestants des printemps arabes luttant pour la démocratie à Tunis ou au Caire ou les Espagnols protestant contre la politique d’austérité de leur gouvernement, tous ces mouvements ont pour point commun de plonger leurs racines dans la misère, et de se réclamer d’une même indignation, celle théorisée par Stéphane Hessel dans son célèbre livre, sorti quelques mois auparavant.