Libération en parle comme d'un « événement sans précédent » en Chine. Un documentaire sur la pollution atmosphérique diffusé sur Internet, présenté par la célèbre journaliste Chai Jing, s’est propagé comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux, au point d'être visionné 155 millions de fois le premier jour et d'alimenter les conversations dans tout le pays. Baptisé Sous le dôme, en référence au dôme de pollution qui étouffe les habitants des grandes villes chinoises, le film s’intéresse aux effets du smog sur la santé et dénonce l’impuissance du ministère de l’environnement, mais incite également le spectateur-citoyen à agir. La journaliste, qui prend pour point de départ la tumeur de sa fille, met en lumière comme jamais auparavant les responsabilités de chacun, à commencer par les entreprises d’État des secteurs du charbon et du pétrole.