En Belgique, 456 sans-papiers sont en grève de la faim pour leur régularisation

Par

Depuis fin janvier, plusieurs centaines de sans-papiers occupent trois lieux de la ville de Bruxelles pour revendiquer leur régularisation. Faute de réponse de la part du gouvernement et en « ultime » recours, 456 personnes ont entamé une grève de la faim le 23 mai.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Tout ce qu’on veut, c’est pouvoir vivre dignement et travailler », lâche Houcine d’un ton déterminé. Depuis trois ans, le trentenaire, de nationalité marocaine et habitant de Bruxelles, se bat pour les droits des personnes sans papiers. Il est aujourd’hui l’un des porte-parole de l’Union des sans-papiers pour la régularisation, mouvement lancé fin janvier 2021, avec l’objectif d’obtenir, pour les principaux intéressés, davantage « de droits, de libertés et de dignité ».