«La construction de la démocratie brésilienne n'est pas terminée»

Par
Alors que Lula reçoit, ce mardi 26 septembre, le titre de docteur honoris causa à Sciences-Po, dernier volet de la série consacrée au Brésil: un entretien avec Gilberto Carvalho, homme de confiance de l'ancien président, aujourd'hui bras droit de Dilma Rousseff. Pour Mediapart, il balaye les progrès accomplis dans les années Lula et dessine les perspectives d'un pays toujours à la recherche de la justice sociale. Par Marilza de Melo Foucher.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que Lula reçoit, ce mardi 26 septembre, le titre de docteur honoris causa à Sciences-Po, Mediapart publie dernier volet de la série consacrée au Brésil: un entretien avec Gilberto Carvalho, homme de confiance de l'ancien président, aujourd'hui bras droit de Dilma Rousseff. Philosophe, issu du mouvement ouvrier catholique, désormais secrétaire général de la présidence, Carvalho est un fervent défenseur de l'intégrité du personnel politique. Pour Mediapart, il balaye les progrès accomplis dans les années Lula et dessine les perspectives d'un pays toujours à la recherche de la justice sociale.