Après 14 mois de bataille, dans les rues de la capitale et devant les tribunaux, la victoire est éclatante pour la « marée blanche » espagnole : le gouvernement régional de Madrid a renoncé lundi à son projet de privatisation de six hôpitaux de la communauté, et de 27 centres de santé. Le conseiller chargé du dossier a démissionné le même jour.