A Madrid, la « marée blanche » parvient à bloquer la privatisation des hôpitaux

Par

L'échec est cuisant pour le parti populaire aux commandes de la région de Madrid : il a renoncé lundi à son projet de privatisation de six hôpitaux, après plus d'un an de contestation sociale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après 14 mois de bataille, dans les rues de la capitale et devant les tribunaux, la victoire est éclatante pour la « marée blanche » espagnole : le gouvernement régional de Madrid a renoncé lundi à son projet de privatisation de six hôpitaux de la communauté, et de 27 centres de santé. Le conseiller chargé du dossier a démissionné le même jour.