Sébastopol, l'histoire longue du rêve impérial russe

Par

Sébastopol est au centre des tensions entre Ukraine et Russie alors que des milices armées ont pris son aéroport et que des mouvements pro-russes menacent de sécession. Cette ville militaire a pourtant une histoire singulière : elle veut plus que tout préserver son héritage d'avant-poste d'un empire disparu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La « bataille » de Sébastopol, qui s’est engagée entre l’Ukraine et la Russie, n’est pas un soudain accès de fièvre, une carte abattue dans un jeu qui verrait d'un coup triompher ou sombrer la révolution de Kiev, gagner ou perdre le pouvoir de Vladimir Poutine. Ce conflit, prévisible, est d’autant plus complexe qu’il remet en jeu deux siècles et demi d’une histoire tourmentée où s’entremêlent identités, cultures, nationalités, nostalgies, ambitions géopolitiques et militaires, sans oublier d’énormes intérêts financiers.