Turquie: grandeur et imposture des musulmans démocrates

Par
Cinq ans après l'ouverture des négociations pour l'intégration de la Turquie dans l'Union européenne, Bruxelles demande à Ankara d'élaborer une nouvelle constitution qui «garantirait les libertés démocratiques». Le récent référendum ne suffirait donc pas, comme l'espérait un gouvernement turc issu de l'islam politique auquel rien ne résiste. Comment l'AKP a-t-il construit une telle réussite ? Pourquoi continue-t-il à plaider pour intégrer l'Union européenne? Quelle place de l'islam? Enquête à Istanbul.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Istanbul