En ex-Allemagne de l’Est, la gauche s’impose devant une extrême droite galopante

Par

La gauche de Die Linke a remporté dimanche les élections en Thuringe, région d’ex-RDA où l’aile radicale du parti d’extrême droite AfD, qui a séduit près d’un votant sur quatre, renforce considérablement son ancrage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Thuringe a déjà été le théâtre de révolutions religieuse (la Réforme protestante), littéraire (le classicisme allemand), artistique (le Bauhaus), politique (la République de Weimar) et démocratique (la fin de la dictature communiste de RDA). Dimanche 27 octobre, ce Land du centre-est de l’Allemagne a aussi connu une révolution électorale : pour la première fois de l’histoire de la République fédérale, un parti de gauche, Die Linke, et un parti d’extrême droite, Alternative pour l’Allemagne (AfD), sont arrivés aux deux premières places d’une élection régionale, reléguant derrière eux les vieux partis traditionnels de la CDU (conservateurs) et de la SPD (sociaux-démocrates).