Covid-19 et guerre commerciale: les entreprises taïwanaises réduisent leurs risques en Chine

Par Alice Hérait

Pour envisager l’évolution des échanges mondiaux après la crise du Covid-19, il peut être judicieux de regarder vers Taïwan. Après 40 ans d’investissement massifs sur le continent chinois, de plus en plus d’entreprises taïwanaises se dirigent ailleurs en Asie ou relocalisent chez elles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lorsque, à partir de 2018, Donald Trump a augmenté ostensiblement les tarifs douaniers sur les importations en provenance de Chine et s’est engagé dans une guerre commerciale avec Pékin – conclue par un accord en janvier 2020 –, c’est tout le modèle traditionnel de l’entreprise taïwanaise qui a été bouleversé. En effet, une majorité d’entreprises taïwanaises produisent en Chine et vendent aux États-Unis, pour ne garder bien souvent que leur siège social, voire un pôle de recherche et de développement, sur le territoire taïwanais.