Un journaliste russe, critique du Kremlin, tué par balle à Kiev

Par
Le journaliste russe Arkadi Babtchenko, critique à l'égard du président Vladimir Poutine, a été tué par balle en Ukraine où il vivait en exil, a annoncé mardi la police ukrainienne dans un communiqué.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

KIEV (Reuters) - Le journaliste russe Arkadi Babtchenko, critique à l'égard du président Vladimir Poutine, a été tué par balle en Ukraine où il vivait en exil, a annoncé mardi la police ukrainienne dans un communiqué.

Il a succombé à ses blessures dans l'ambulance qui le transportait à l'hôpital après que sa femme l'a retrouvé en sang à leur domicile, précise la police.

Arkadi Babtchenko, 41 ans, un ancien soldat qui a combattu en Tchétchénie, était devenu célèbre en tant que correspondant de guerre. Il critiquait les interventions russes en Syrie et en Ukraine.

D'après le chef de la police de Kiev, le mobile du crime pourrait être lié aux activités professionnelles de Babtchenko.

"La première option et la plus probable est son activité professionnelle", a déclaré Andreï Krichtchenko à la chaîne de télévision Channel 112.

Les autorités ukrainiennes ont diffusé un portrait-robot de l'assassin présumé de Babtchenko: un homme entre 40 et 45 ans à la barbe grise, portant une casquette.

Dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères dit que les journalistes sont assassinés en toute impunité en Ukraine.

"Les crimes sanglants et l'impunité totale sont devenus le quotidien du régime de Kiev. Nous demandons aux autorités ukrainiennes de tout faire pour mener une enquête rapidement", écrit le ministère sur Facebook.

Le Comité d'enquête russe a annoncé l'ouverture d'une enquête criminelle.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale