La stratégie payante des «indignés» espagnols

Par
Surprise: en plein cœur de l'été, les indignés espagnols se montrent plus combatifs que jamais. La stratégie paye: des projets de loi sont en cours d'adoption au Parlement, pour renforcer la transparence de la vie politique. Et le candidat socialiste aux prochaines élections, Rubalcaba, a fait siennes certaines de leurs revendications.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'activisme des indignados ne faiblit pas. Deux mois et demi après leur surgissement sur les places d'Espagne, ils continuent de fixer, en partie, l'agenda politique et médiatique du pays. Ces militants semblent en tout cas bien partis pour bousculer la campagne électorale qui vient de s'ouvrir, en vue des élections générales du 20 novembre. Le chef de l'exécutif socialiste José Luis Rodriguez Zapatero a en effet annoncé, vendredi 29 juillet, sa décision d'avancer ce scrutin, qui devait initialement se tenir en mars 2012.