« NSO est l’entreprise israélienne la plus étroitement liée au pouvoir et à l’armée »

Par

Le logiciel « Pegasus » est un outil d’espionnage mais aussi de soft power sécuritaire pour Israël. Quelles conséquences pour la diplomatie ? Que répond l’Europe, alors que la Hongrie l’utilise ? Sur notre plateau : René Backmann et Amélie Poinssot de Mediapart, l’eurodéputée Renew Fabienne Keller, et Martin Untersinger du Monde

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

© Mediapart

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous