« Pegasus sert à récolter de l’information mais aussi à intimider »

Par

Sur le plateau de notre live exceptionnel consacré au « Projet Pegasus », Sandrine Rigaud et Laurent Richard de Forbidden Stories, Lénaïg Bredoux et Edwy Plenel de Mediapart, et Agnès Callamard et Étienne Maynier d’Amnesty International.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

© Mediapart

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous