En Allemagne, le SPD reprend espoir

Par

Les candidats des trois grandes formations politiques allemandes (CDU/CSU, SPD et Grünen) s’affrontent pour la première fois ce dimanche soir lors d’un débat télévisé. Avant le scrutin du 26 septembre, le parti social-démocrate et son candidat Olaf Scholz opèrent une remontée inattendue. Au point que la formation d’une coalition de gauche avec les écologistes et Die Linke paraît possible.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne).– Le slogan d’Olaf Scholz, tête de liste du parti social-démocrate allemand, tranche étonnamment avec l’image sérieuse du candidat. « Il peut être chancelière ! », affirme l’encart publié dans la presse avec le visage familier du ministre des finances.