Macédoine: un référendum compliqué sur un changement de nom

Par et

Dimanche, les Macédoniens voteront pour dire s’ils acceptent que leur pays devienne la « République de Macédoine du Nord ». Ce vote est censé résoudre leur conflit avec la Grèce et leur ouvrir les portes de l’OTAN et de l’Union européenne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les Macédoniens diront dimanche par référendum s’ils acceptent que leur pays devienne la « République de Macédoine du Nord ». Ce vote est censé résoudre leur conflit avec la Grèce et  leur ouvrir les portes de l’Otan et de l’Union européenne. Athènes conteste depuis trois décennies à son voisin du nord, qui a déclaré son indépendance de la Yougoslavie en 1991, le droit de s’appeler « Macédoine ». La Grèce revendique en effet ce nom pour sa seule province située autour de Thessalonique et accuse Skopje d’usurper son patrimoine historique et d’avoir des ambitions territoriales. Le pays est aujourd’hui reconnu par la plupart des organisations internationales sous le vocable d’Ancienne République yougoslave de Macédoine (ARYM).