En RDC, une élection présidentielle sans Joseph Kabila

Par

La République démocratique du Congo organise dimanche 30 décembre ses élections générales dans un contexte tendu. Joseph Kabila quitte la présidence après avoir profondément modifié le rapport de force entre son pays et l’Occident.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Joseph Kabila, 47 ans, a finalement tenu parole, après avoir joué les prolongations pendant deux ans : conformément à la Constitution, il ne se présente pas à l’élection présidentielle qui a lieu ce dimanche 30 décembre en République démocratique du Congo (RDC), en même temps que des législatives et des provinciales. Il a passé près de 18 ans au pouvoir, à la suite de son père, Laurent-Désiré Kabila, assassiné en janvier 2001.